Hexagramme 52, Immobilisation

Détourner le regard

 Caractère chinois ancien

 L'ancien caractère chinois

L’hexagramme 52 s’appelle gen, 艮, de même que le trigramme qui est doublé pour faire l’hexagramme. Cela se traduit par « détourner le regard »: dans l’ancien personnage, vous pouvez voir une figure humaine inversée avec un grand œil. De nos jours, cela se traduit apparemment aussi par « dur, difficile à mâcher » – quelque chose qui résiste.

::|

::|

Le trigramme gen est connu sous le nom de « montagne » – vous pouvez voir pourquoi à partir de sa forme – et signifie principalement s’arrêter. L’hexagramme est formé de deux montagnes, et me regarde comme s’il était divisé en deux boîtes séparées.

Le nom et la structure se fondent dans le spectre de signification de l’hexagramme: sa position principale est de ne pas répondre, de ne pas se rapporter ou de réagir – de ne pas être déplacé. Parfois, cela ressemble à de l’obstination, parfois à l’immobilité de la méditation.

Immobilisation – pas une erreur

L’Oracle dit,

‘ Se calme le dos,
Ne se saisit pas de soi.
Se déplacer dans vos chambres,
Ne pas voir votre peuple.
Pas une erreur.’

Comme souvent lorsque Yi dit que quelque chose n’est pas une erreur, il décrit quelque chose que nous avons tendance à penser automatiquement doit être une erreur. Certes, en tant qu’êtres sociaux bons et sensibles, nous devrions toujours être conscients de nous-mêmes et toujours à l’écoute des autres, en particulier de ceux qui sont chez nous? Non, dit Yi, pas toujours: maintenant, il est NORMAL de ne pas se saisir de soi ou de voir son peuple.

L’ancien caractère pour « saisir » a à voir avec les chiens de chasse, donc cela signifie ne pas essayer de vous traquer et de vous capturer. Je pense à cela surtout comme ne pas être conscient de soi – ne pas chasser et douter de chaque pensée. (Qui d’autre a eu l’expérience d’essayer de méditer et de finir par penser à la façon dont ils pensent à la façon dont ils pensent?) Toutes les réactions ne doivent pas être surveillées. Faites votre dos immobile – bien sûr, votre dos restera immobile tout naturellement, surtout si vous arrêtez d’essayer de vous retourner et de le regarder.

Emménagez dans vos chambres sans voir ni rencontrer vos gens. Les premiers commentateurs chinois, à commencer par Wang Bi, voyaient cela comme des gens le dos tourné, inconscients les uns des autres et donc sans reproche libres du désir de se rencontrer. Vous ne désirez pas ce que vous ne pouvez pas voir – et donc vous n’avez pas à imposer une contrainte forcée, ce qui donnerait naissance au mal. Cela me rappelle irrésistiblement la sagesse, pour moi, de ne pas avoir de gâteau à la maison: quand il est là, il appelle tout le temps mon nom. Hors de vue, hors de l’esprit.

Dans le merveilleux I Ching de RJ Lynn, j’apprends que Wang Bi pense que l’hexagramme commence par « ne pas saisir l’autre personne »; Cheng Yi pense que ce n’est pas saisir soi-même. Quoi qu’il en soit, l’idée est de garder le dos tourné pour « arrêter la réponse émotionnelle aux choses, empêcher le fonctionnement du désir » (Kong Yingda).

À cela, j’ajouterais qu’il ne s’agit pas seulement d’arrêter le désir, mais de toute réaction émotionnelle, empêchant également le fonctionnement de la colère, du choc, de la peur et, surtout, de l’anxiété sociale: cela nécessite constamment de tout repenser à la lumière de la façon dont les autres pourraient réagir. Les « pièces » en question, où nous ne pouvons pas voir les gens en toute sécurité, peuvent être aussi bien intérieures qu’extérieures.

Cela nous ramène à la forme de l’hexagramme : montagnes intérieures et extérieures, définissant leurs espaces séparés. Les auteurs du Tuanzhuan, Commentaire du Jugement, semblent également avoir eu le sentiment que l’hexagramme était divisé en deux :  » Ceux d’en haut et ceux d’en bas sont en opposition, écrivent-ils à propos des lignes, et n’ont rien en commun. »(Wilhelm/Baynes)

Ostensiblement, cela fait référence au manque de correspondance entre les lignes équivalentes des deux trigrammes (1 avec 4, 2 avec 5, 3 avec 6): les lignes yang correspondent aux lignes yin; deux lignes yang ou deux lignes yin ne correspondent pas, de sorte qu’avec deux trigrammes de montagne identiques, il n’y a pas deux lignes correspondant. Seulement, bien sûr, cela est également vrai pour les huit hexagrammes constitués d’un trigramme doublé, mais seulement mentionné pour celui-ci.

La puissance de l’immobilisation

L’Hexagramme 52 découle du choc de l’Hexagramme 51 et est associée à celui-ci. C’est une paire inverse, ce qui signifie qu’il n’y a vraiment qu’un seul motif de lignes ici – c’est juste que nous changeons notre perspective et que nous la regardons d’abord d’un bout à l’autre, puis de l’autre:

|::|::

::|::|

En fait, vous pouvez voir l’Hexagramme 52 déjà présent dans l’Oracle de 51:

‘ Choc, création de succès.
Le choc arrive, la peur et la terreur.
Des mots rieurs, des cris et des cris.
Le choc répand la peur sur une centaine de kilomètres.
Quelqu’un ne perd pas la louche et la libation sacrées.’

L’officiant qui ne perd pas la louche sacrée ou la libation au milieu de toute la panique reste déjà immobile. (Il existe d’autres paires d’hexagrammes où l’une contient ou implique l’autre, mais cela pourrait être l’exemple le plus clair.)

La séquence dit,

‘ Les choses ne peuvent pas finir par s’agiter; arrêtez-les.’

Hexagram 51 remue tout et envoie des ondulations et des répliques. Cela met les choses en mouvement, mais c’est le début, pas l’achèvement. Pour vous remettre d’un grand choc, vous devez également vous arrêter. Une fois, j’ai lu que les conseils exhortant les gens à faire face explicitement à un traumatisme, immédiatement après l’expérience, entravaient en fait leur rétablissement. Ce n’est pas une erreur pour 52 de suivre 51; bloquer les choses, c’est bien.

Un état d’excitation constant ne va nulle part ou ne complète rien, comme si un cœur en fibrillation ne pouvait pas pomper efficacement. Le mouvement doit être équilibré avec le calme. De plus, vous ne pouvez pas changer de direction sans vous arrêter d’abord pour récupérer votre équilibre.

Plus de sagesse du Tuanzhuan à Wilhelm / Baynes:

‘ Quand il est temps de s’arrêter, arrêtez-vous.
Quand il est temps d’avancer, alors avancez.
Ainsi le mouvement et le repos ne manquent pas le bon moment,
Et leur parcours devient lumineux et clair.’

Il semble donc que le but de l’arrêt soit de trouver un parcours clair et lumineux. Souvent, dans la séquence de Yijing, les bouleversements et les changements chaotiques sont le prélude à un plus grand équilibre – quelque chose qui durera. (Pensez à 49/50, ou 59/60.)

Dans cette partie particulière de la séquence, le traitement du changement et la recherche de la stabilité sont particulièrement importants. L’hexagramme 49 nous rappelle le renversement de la dynastie séculaire des Shang; Hexagram 50, le vaisseau, fonde le nouveau. 51 et 52 traitent ce changement; de la même manière, les trigrammes doublés de 57/58 traitent le drame à Feng et Yi dans les hexagrammes 55 et 56.

Dans le changement spectaculaire de la domination Shang à la domination Zhou, il y avait aussi une continuité: les mariages mixtes entre les deux familles signifiaient que les Zhou pouvaient continuer les offrandes ancestrales Shang – sans perdre la louche sacrée ou la libation. Peut–être qu’après une période intense de suivi de leur mandat – guidage céleste et victoires fatales – ils avaient un besoin particulièrement fort de s’accrocher à ce qui était sacré et de rester immobiles.

Le potentiel interne de l’immobilisation

J’ai mentionné comment les deux trigrammes de l’hexagramme 52 ne sont pas liés l’un à l’autre. Mais l’image peint une image différente:

‘ Montagnes jointes. Calme.
Un noble réfléchit et ne sort pas de sa situation.’

Pas seulement deux montagnes, mais des montagnes jointes. L’immobilité intérieure se joint à l’immobilité extérieure: réfléchir tranquillement et rester en place. « Coming out » est l’action du trigramme zhen, le trigramme doublé de l’hexagramme de choc 51. 52 reflète, et ne saisit pas l’initiative et n’essaie pas de créer le changement.

Voici une connexion intrigante: le caractère « joint » est jian, 兼, la composante phonétique du nom de l’hexagramme 15, 謙: Intégrité. (C’est la partie ancienne du nom: maintenant, l’hexagramme 15 est appelé « mots » + « joint », « intégrité », mais à l’origine, il aurait été simplement « joint », et les gens auraient compris laquelle des significations du caractère appliqué.)

Vous pouvez voir le lien thématique: avoir l’intégrité, c’est tenir avec la vérité; c’est l’action d’un méditant, se reposant dans la conscience, se tenant avec le moment présent et ne « sortant pas de sa situation ».

Et il y a aussi un lien structurel: l’hexagramme 15 ne diffère de 52 que par sa sixième ligne, ce qui signifie qu’ils partagent un hexagramme nucléaire: 40, Release. Le nucléaire peut être vu comme la « graine » contenue dans l’hexagramme original, comme l’ADN hexagramme. L’intégrité est donc une façon de libérer l’expression, et le calme en est une autre. Pour pouvoir bouger librement, en choisissant votre propre direction, vous devez d’abord devenir complètement immobile.

 Montagnes à travers la brume

 Montagnes à travers la brume

Posted on

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.